Vous êtes ici: Accueil du site > L'eau à boire > Les différents types d'eau

Les différents types d'eau

Il y a l'eau…Et il y a le bas…

Mais toutes les eaux ne se valent pas du point de vue de la santé et de la vitalité. Essayons d'y boire un peu plus clair !





L'eau en bouteille plastique

Les eaux minérales

Officiellement ce sont des eaux qui possèdent des « particularités chimiques stables » de façon à apporter les propriétés favorables de l’eau à la santé. Dans la réalité, ce sont avant tout de très belles opérations marketing.

C’est un fait, l'organisme a besoin de minéraux et d'oligoéléments, mais uniquement en petite quantité, si vous consommez une minérale durant toute la journée, votre organisme va puiser dans ses réserves énergétiques pour éliminer le surplus. A cela s’ajoute un risque d'épuisement ou d'encrassement des reins. Car une eau trop chargée ne pourra pas transporter les nutriments et éliminer les déchets.

La plupart des minéraux anorganiques contenus dans les eaux sont peu assimilables par l'organisme, sauf lorsqu'ils sont bus à la source, comme dans le cadre d’une cure.

Boire une eau minérale à sa source, et boire la même eau stockée en bouteille, présente autant de différence qu’un animal sauvage évoluant dans son milieu naturel, et celui qui est empaillé dans une vitrine d’un musée d'Histoire Naturelle.

En résumé, si vous consommez l’eau minérale en bouteille comme une eau de table à forte doses journalières, cela va conduire à des sulfatages intérieurs et préparer le terrain pour favoriser des affections lourdes. Consommer ces eaux c'est aller dans le sens contraire de la vie, c’est tout simplement favoriser l’apparition de maladies en abaissant considérablement les énergies cellulaires micro-vibratoires.

A boire donc avec grande modération et à se limiter aux eaux le moins minéralisées possibles car Au-delà de 1500 mg/litre de minéralité, c’est une eau impropre à une consommation courante. Ce qui est contradictoire puisque dans les rayons de la plupart de nos supermarchés, presque toutes les eaux affichent des teneurs supérieures à 1500 mg/litre !  C’est juste une aberration sanitaire ! 

Précision de Greg sur les minéraux

Remarque du modérateur

Les végétaux, plantes, fruits et légumes devraient être nos fournisseurs quotidiens en minéraux organiques, seuls assimilables. L'eau n'est pas intéressante pour ce qu'elle apporte, mais pour ce qu'elle emporte.

 
L'eau de source

Une eau de source

L’eau de source est une eau minérale dont la caractéristique est de provenir de sources de surface (et non souterraine).

Elle est non traitée et naturellement alcaline avec un PH supérieur à 7 et un effet diurétique doux. Sa teneur en minéraux est inférieure à 150 mg/litre et non constante, ce qui la rend plus raisonnable du point de vue de l'organisme. C'est une eau au goût naturel qui peut se boire au quotidien mais qui reste sujette à la problématique de la conservation en bouteilles plastiques et devrait être revitalisée avant consommation.

L'eau du robinet

L'eau de table

L’eau de table, plus communément appelée l’eau du robinet, est rendue potable par des traitements répondants aux normes de qualités en vigueur.

Elle contient parfois plus de minéraux que certaines eaux de sources mais en plus faible quantité que les "eaux minérales" l’eau de robinet serait une « bonne » eau de consommation courante si il n’y avait pas le souci du traitement et des normes en vigueur, susceptibles de ne pas être suffisamment protectrices des consommateurs, car n’occultons pas les intérêts économiques ou la frilosité des politiques face à ce sujet pour le moins sensible !

Si l’eau courante au robinet nécessite parfois des investissements publics considérables, c’est de toute façon l’eau la moins chère, de 100 à 500 fois moins couteuse que l’eau minérale. Cette eau est de loin celle qui fait l’objet du plus grand nombre de contrôle sanitaire pour arriver au bout de votre robinet qualifiée de "potable", en effet le terme « potable n’est qu’un terme administratif dont nous ne pouvons nous satisfaire dans une vision de santé en générale.

Que ces eaux viennent des nappes phréatiques souterraines ou des eaux de surface pompées en lacs ou rivières, elles subiront un traitement variable, en fonction de sa qualité originelle et des terrains traversés (calcium, sodium, potassium, magnésium, bicarbonates, sulfates, chlorures…) mais également des normes en vigueur, qui peuvent varier d’un pays à un autre. Cette eau sera donc "potable" mais pas «obligatoirement "buvable" d'un point de vue gustatif et encore moins "organique" c'est-à-dire adaptée à notre organisme.

Livre conseillé

Laissons de côté les problèmes d'entartrage liés à une eau trop dure (teneur élevée en calcium et en magnésium) pour nous arrêter sur le goût de l'eau. Cette odeur de javel, nous la devons au chlore qui est introduit en quantité infime: 1 goutte pour 1000 litres selon les directives européennes. L'astuce pour y échapper (au goût mais malheureusement pas aux incidences du chlore sur la structure même de l'eau), le chlore étant une substance très volatile, est de laisser reposer l'eau quelques heures dans une carafe. Dès lors, on aurait tout intérêt à utiliser une Carafe TC Energy ou une équivalence afin de revitaliser son eau par la même occasion.

 
L'eau distillée
L'eau distillée
Terminons cette présentation sommaire avec l'eau distillée, obtenue en condensant la vapeur d'une eau bouillie.

Une telle eau, sans aucune impureté ni minéraux c’est bien pour les appareils électroménagers sensibles au calcaire mais est complétement impropre à la consommation humaine ou animale.

En dépit de correspondre à la formule scientifique H2O (deux atomes d'hydrogène et un atome d'oxygène) - tout comme l'eau de pluie, la neige et la glace - une telle eau est en effet trop "pure" pour répondre aux besoins de l'organisme et permettre son homéostasie, d'autant qu'elle aura tendance à "pomper" les minéraux présents dans le corps, de la même manière qu'elle se charge des minéraux et autres oligoéléments au contact de la roche.

Une eau trop douce (faible teneur en calcium et magnésium) serait d'autant plus à éviter   que l'eau faiblement minéralisée est hautement agressive pour les matériaux avec lesquels il vient en contact. Elle adsorbe facilement les métaux et certaines substances organiques des tuyaux, des revêtements, des réservoirs de stockage et des conteneurs. Voilà pourquoi un adoucisseur d'eau (destiné au circuit d'eau chaude) ne devrait jamais être relié au réseau d'eau alimentaire !

Vouloir tout aseptiser est impossible et discutable.

A voir également : Les solutions de filtrage de l'eau du robinet










       

bien-être et santé 
Le BonCoinSanté contient des informations sur la santé et le bien-être. En aucun cas, ce support ne saurait se substituer à une consultation médicale.
COPYRIGHT © 2015 bon-coin-sante.com / Mentions légales / Contact: admin@bon-coin-sante.com