Vous êtes ici: Accueil du site > Boutique produits naturels > Infos produits > Glutathion et cancer

Les rôles du glutathion (GSH) dans le traitement et la prévention des maladies et du cancer

En science, les recherches montrent que le glutathion est un agent de prévention et de protection contre plusieurs types de maladies, dont le cancer. Le glutathion c’est l’arbitre et le régulateur des défenses anti oxydantes de la cellule.


Glutathion - GSH

Le pouvoir antioxydant du glutathion

Il est connu et reconnu que le glutathion piège beaucoup de radicaux libres qui créent des réactions en chaîne et dans les cellules avec des conséquences irréversibles.

Parmi les plus connus, on retrouve les espèces réactives de l'oxygène (ROS) et celles azotées (RNS). A cette fin, le glutathion a le rôle du justicier de toutes ces petites «bombes cellulaires», en se sacrifiant pour sauver les structures de nos cellules.

Toute la beauté de ce processus, c’est qu’une fois lui-même oxydé,  le glutathion s’inactive en se liant d’une deuxième molécule semblable (oxydée). Ce phénomène stoppe la propagation oxydante (rouille), ainsi que les réactions en chaîne.

Pour résumer et ne pas utiliser trop de termes scientifiques, le glutathion peut sauver de l’oxydation des protéines et  l’ADN qui sont des constituants essentiels à la vie cellulaire. Il est donc important d’avoir toujours un taux suffisant de glutathion pour que cette régulation se fasse naturellement et ainsi éviter une destruction irréversible d’éléments essentiel tel que l’ADN !



Baisse du glutathion et mort cellulaire (apoptose)

Largement rapporté dans les articles scientifiques, la baisse du taux de glutathion est en rapport direct avec plusieurs maladies humaines. L’inverse est aussi vrai, puisque les diverses pathologies peuvent être la cause ou la conséquence d’une réduction en glutathion (GSH). Évidemment, un excès de mortalité cellulaire ou apoptose, mène indéniablement vers des complications pathologiques majeures, comme retrouvés dans le cas du cancer, du sida, du diabète, du vieillissement et des maladies neurodégénératives.

Il est donc intéressant de constater que les tests effectués sur les souris nous montrent que si ces dernières ne produisent qu’une très faible quantité de glutathion, elles meurent par excès démesuré de morts cellulaires, et non d’une maladie bien spécifique. Ceci met en évidence le rôle primordial du glutathion, à la base même de la survie de chacune des cellules de l’organisme.




Glutathion et cancer

Le cancer est une maladie qui se manifeste en majorité dans la tranche d’âge des 55/85 ans, ce qui correspond à un stade de vie avancée, suggérant que, la biologie du vieillissement contribue à sa croissance exponentielle chez les personnes d’un certain âge. Parmi les théories qui s’affrontent, le risque de cancer pourrait être dû à une combinaison de facteurs tels que la production excessive de radicaux libres, l’alimentation, l’environnement et l’influence génétique.

  • Des mutations génétiques qui inactivent certaines enzymes utilisant le glutathion, mènent au développement de tumeurs dans l’intestin, la tête et le cou, les seins, les poumons, l’estomac  et la prostate.
  • Des études cliniques et épidémiologiques ont clairement démontré le rôle des radicaux libres dans l'établissement du cancer lorsque générés par le rayonnement UV, l'exposition à des carcinogènes, l'inflammation chronique et la mauvaise alimentation.
  • En immunologie, le glutathion détient un rôle crucial dans la santé de certaines classes de cellules immunitaires (ex. cellules T cytotoxiques). A cette fin, ces cellules sont essentielles à la reconnaissance et à la destruction des tumeurs au cours de la vie d’un individu. Ainsi, une baisse en glutathion peut mener à une défaillance immunitaire et au développement des tumeurs, cancéreuses ou pas.



Règles de prudence

Le glutathion et ces enzymes sont des justiciers clés dans le développement, la progression ou la prévention de certaines maladies, comme le cancer. A cette fin, des précurseurs de glutathion alimentaires et thérapeutiques peuvent améliorer le niveau de cet antioxydant naturel et contrer les déséquilibres causés par la pathologie ou les stress de la vie. En ce sens, une bonne quantité de GSH cellulaire est une marque d’endurance, de protection et de prévention cellulaire.

Si les choses sont relativement simples en prévention, il ne faut pas oublier que des études ont montré que certains antioxydants à doses élevées, comme le bêta-carotène, augmentaient le risque de cancers.

Les antioxydants ont, sans aucun doute, un intérêt certain dans la prévention primaire du cancer comme pour de nombreuses maladies dégénératives. Leur utilisation dans le but de circonscrire les effets pro-oxydants nuisibles des radio- et chimiothérapies des cancers doit, cependant, être très prudente dans l’état actuel de nos connaissances. De telles stratégies ne peuvent être pensées que dans un environnement médicalisé et dirigées par un rationnel biologique sérieux.

Il apparaît légitime, en revanche, de prendre en charge le stress oxydatif de tout patient ayant subi un traitement de radio- et/ou de chimiothérapie en s’appuyant sur un diagnostic biologique préalable du stress oxydatif.

Source: Justice cellulaire: rôles du glutathion (GSH) dans le cancer

Patch glutathion de chez Lifewave 

Pour commander nos patchs glutathion dans la boutique rendez-vous sur cette page


Découvrez nos produits naturels / Retour à l'accueil / A propos de l'auteur: Michel DELON












       

bien-être et santé 
Le BonCoinSanté contient des informations sur la santé et le bien-être. En aucun cas, ce support ne saurait se substituer à une consultation médicale.
COPYRIGHT © 2017 bon-coin-sante.com / Mentions légales / Contact: admin@bon-coin-sante.com